Duras 1: La forêt des dames

Maurice Darmon

Le cinéma de Marguerite Duras (I)
La forêt des dames



13 euros
Carte bancaire sécurisée
Expéditions aux adresses indiquées pour toutes destinations,
franco de port, sous enveloppe bulle.


  Après le premier film d'Alain Resnais, Hiroshima mon amour (1959), et diverses adaptations de ses romans, Marguerite Duras seconde Michel Mitrani pour Sans merveille (1964), qui porte sa marque, même si elle considère La musica (1966) comme son premier film: deux histoires d'amour romanesques et privées. Puis, dans l'innocence technique et la pauvreté volontaire de moyens mais pour mettre en œuvre son urgence et sa colère politiques, elle se saisit de la caméra sans reprendre la plume de l'écrivain pendant vingt ans.
 Dans le fil des événements de 1968 naissent Détruire dit-elle (1969) et son second volet Nathalie Granger (1972). Entre ces deux films, le huis clos du rare  Jaune le soleil (1972) inscrit sa fable sur le passé et le présent des totalitarismes européens. Cinq damiers où de magnifiques actrices — Alexandra Stewart, Delphine Seyrig, Julie Dassin, Nicole Hiss et Catherine Sellers, Jeanne Moreau et Lucia Bosè — osent poser des mots et des gestes sur leurs désarrois intimes et civils, en accueillant sans réserve les hommes tels qu'ils sont pour cheminer coûte que coûte à l'orée de leurs désirs. Où montent peu à peu la stature de Michael Lonsdale et le nom de Stein.

  Un livret de 130 pages, 59 illustrations, 13 euros.





Cliquer sur les images pour les agrandir et les faire défiler.

Chèques à l'ordre de
Association 202 éditions
Expédier à Maurice Darmon
202 cours de la Somme F33800 — Bordeaux (France).

Virement national ou international
• RIB (national) 20041  01001  2019393L022  51
• IBAN (international) FR34 2004 1010 0120 1939 3L02  251
• BIC PSTTFRPPBOR

Expéditions aux adresses indiquées pour toutes destinations,
franco de port, sous enveloppe bulle.

Carte bancaire sécurisée
Maurice Darmon:
 I. La forêt des dames (1964-1972):
Sans merveille — La musica — Détruire dit-elle — Jaune le soleil — Nathalie Granger, 130 pages, 13 euros, 2015.

II. La trilogie Anne-Marie Stretter (1974-1976): La Femme du Gange — India Song — Son nom de Venise dans Calcutta désert, 102 pages, 13 euros, 2015.

III. Les chambres noires (1976-1977): Des journées entières dans les arbres — Baxter Véra Baxter — Le camion, 102 pages, 13 euros, 2016. Épuisé en volume isolé. Restent quelques collections complètesnous écrire ou téléphone 05 47 29 16 00.

IV. Ténèbre capitale (1979): Le Navire Night — Césarée — Les mains négatives — Aurélia Steiner Melbourne — Aurélia Steiner Vancouver, 130 pages, 13 euros, 2016. Épuisé en volume isolé. Restent quelques collections complètesnous écrire ou téléphone 05 47 29 16 00.

V. Au lieu de mourir (1981-1982): Agatha et les lectures illimitées — L'homme atlantique — Dialogo di Roma, 134 pages, 13 euros, 2017.